Vous êtes ici : Accueil - Actualités

Voeux du Maire

Voeux du Maire 2017 - 12 décembre 2017

Monsieur le Député,
Madame, Monsieur les Conseillers Départementaux,
Monsieur le Président de la Communauté de Communes de
l’Ernée,
Messieurs les représentants de la gendarmerie,
Chers collègues maires et conseillers municipaux,
Madame, Monsieur les maires honoraires,
Chers amis,
Au nom de la municipalité d’Andouillé, permettez-moi de vous
adresser à toutes et à tous, mes meilleurs voeux de bonheur,
réussite et santé pour cette nouvelle année.
Que 2017 vous apporte satisfaction, joie et bonheur, dans vos
familles, dans votre travail, dans vos loisirs et réponde aux
attentes de votre vie personnelle.
Une année 2017 que nous espérons de tous nos voeux ; plus
sereine, plus sécurisante, moins dramatique.
Qu'enfin nous puissions sortir de cette folie meurtrière, de cette
guerre sournoise que constituent les attentats terroristes. Des
attentats ignobles, incompréhensibles qui ont endeuillées des
familles partout à travers le monde et plus près de nous, le 14
juillet dernier à Nice.
Qu'enfin, la diplomatie internationale puisse s'entendre et mettre
tout en oeuvre pour stopper ce carnage sanglant des combats
d'Alep et de la Syrie.
Résister tous ensemble face à ces forces du mal, à cet
obscurantisme imbécile, continuer de vivre selon nos coutumes,
notre style de vie, nos valeurs, est sans doute le plus bel
hommage que nous puissions rendre à toutes ces victimes.

Il faut aussi savoir ouvrir son coeur, ouvrir ses bras pour venir en
aide, accueillir et secourir toutes ces personnes qui fuient tout
simplement la misère et la mort, et qui voient se construire trop
souvent devant eux : murs et barbelés.
Ouvrir une nouvelle année, offrir ces voeux, c'est avant tout,
souhaiter et se souhaiter les uns envers les autres, une année
pleine d'espoir, d'horizons optimistes et réjouissants qui nous
donnent envie d'avancer, d'entreprendre et surtout de croire en
l'avenir.
Un message positif donc, un message souriant, un message tourné
vers l'avenir, un message par exemple où la perpective d'une
croissance retrouvée et d'un chômage durablement en baisse
annoncent des jours meilleurs à l'ensemble de nos concitoyens.
C'est ce type de message, d'optimisme, d'ambition, de confiance
que j'espère voir porté haut et fort et particulièrement par les
futurs candidats à l'élection présidentielle au cours de ces
prochains mois.
Entendre des mots qui nous portent vers le haut, plutôt que des
mots qui nous démoralisent et nous tirent vers le bas. Restriction,
suppression, rigueur, austérité n'ont jamais été porteurs de
lendemains qui chantent !!
Faire de ces élections, les élections préférées des Françaises et
des Français, avec les élections municipales, un moment de
débats, certes et c'est déjà bien parti. Mais en espérant que ces
débats ne se limitent pas, même s'ils sont impérieux et
nécessaires, aux seuls problèmes de sécurité ou encore du
contrôle de l'immigration, trop réducteurs et porteurs de mauvais
réflexes.
Qu'ils ne soient pas l'objet non plus l'objet de surenchères, de
reculades, d'émiettements ou de remises en cause de notre beau
système social français.

Des fondements dont nous sommes fiers, acquis de haute lutte
après la guerre, et qui reposent sur la solidarité, l'assurance de
vivre dans la dignité et le respect, quel que soit le seuil de
richesse ou la classe sociale à laquelle nous appartenons.
Attention donc, et les exemples se multiplient dangereusement en
ce moment à travers le monde, à ne pas être tenté par de fausses
pistes, par des tentations d'isolement, de repli sur soi qui ne
feraient que creuser des fractures encore plus grandes de notre
société et dont on ne peut que craindre à terme, l'inéluctable
issue.
Avec un regard positif, nous avons constaté un afflux important
d'inscriptions sur les listes électorales en cette fin d'année 2016.
Pour Andouillé, ce sont plus de 150 nouveaux électeurs qui sont
venus s'inscrire en mairie. Faut-il y voir un regain d'intérêt pour la
politique, un sursaut de citoyenneté et surtout la volonté d'être
acteur de l'avenir de notre pays, nous ne pouvons que l'espérer.
Après ce petit passage quelque peu politique, désolé Mesdames,
Messieurs, mais vous me connaissez, l'actualité ne pouvait
m'empêcher de vous exprimer mes modestes pensées, revenons
donc à notre commune.
J'aimerais tout d'abord lui souhaiter une bonne santé à l'instar de
celle que je vous souhaite mes chers administrés, mes chers
collègues élus, mes chers amis.
Santé financière évidemment !!! car pour des collectivités comme
la nôtre, c'est le nerf de la guerre.
Le rapport de la cour régionale des comptes sur notre commune,
paru il y a quelques jours, et dont vous avez pu lire les
commentaires, dans les journaux locaux, vous a sans doute
quelque peu interpellé, voire même inquiété. Il est bien évident,
que je me devais de vous en parler ce soir.

Ratios d'endettement préoccupants, marges de manoeuvre fiscales
faibles....un rapport peu agréable à entendre pour l'équipe
municipale que j'ai l'honneur de conduire et qui n'a pas manqué de
susciter réactions et réponses de notre part.
Tout d'abord, ce rapport fait état d'une situation à un instant "T"
et en l'occurrence pour nous la situation financière de notre
commune à fin 2015. Pour ceux qui suivent de très près la vie
municipale, 2013, 2014 et 2015 ont été les années où nous avons
mené de front, 2 projets majeurs : l'acquisition et l'aménagement
du lotissement du Haut-Bourg et la nécessaire et obligatoire
reconstruction d'une nouvelle station d'épuration.
Même si ces deux investissements importants ont bénéficié de
subventions ou font et feront l'objet de retours sur
investissement, leurs mises en oeuvre a nécessité le recours à
l'emprunt.
La contractualisation de ces emprunts nouveaux, a fait passer
notre niveau d'endettement au-dessus des ratios d'endettement
par habitant des communes de la même strate, élément de
référence et de comparaison pris en compte par la chambre
régionale des comptes. C'est la remarque principale de ce rapport.
Avec l'équipe municipale, j'assume totalement cette décision et
cet endettement ponctuel et nécessaire, que nous avions
évidemment vu venir. Nos budgets sont construits pour y faire face
et ce, sans pour autant recourir à l'augmentation de la fiscalité
locale.
Un choix délibéré donc, pour profiter des taux d'intérêt bancaires
avantageux du moment et surtout pour ne pas attendre 2 ans, 3
ans, pour doter notre commune, des équipements dont elle a le
plus grand besoin ?
Sans nouvelle station d'épuration aux capacités et aux normes
suffisantes, nous n'aurions pas eu le droit d'ouvrir de nouveaux
lotissements. Point de nouveaux lotissements, c'est notre population qui ne se renouvelle pas et même qui chute (c'est
d'ailleurs le résultat du recensement de fin 2014). Mais encore,
pas de lotissement du Haut-Bourg, pas de nouvelle supérette, pas
de nouvelle pharmacie, pas de village des aînés et où aurions nous
installé la future maison médicale....que nous attendons tous.
Pour autant, ce rapport nous rappelle et c'est son côté positif, que
nous devons rester vigilant, étaler nos gros investissements sur
plusieurs années, continuer à faire des efforts pour réduire nos
charges de fonctionnement en mettant en oeuvre de nouvelles
méthodes de travail et une rationalisation efficace de nos
services.
Un dernier mot sur ce sujet budgétaire, pour bien préciser la prise
en charge et le financement des nombreux travaux que vous
pouvez constater en ce moment sur notre commune et chasser
quelques incompréhensions.
Je vous rassure, tous les travaux actuellement en cours ne sont
pas à maîtrise d'oeuvre communale, heureusement....
Quelques exemples :
- La Supérette, ce n'est pas nous, c'est Carrefour, et je salue Mme
Bouteloup, sa gérante pour ce magnifique magasin, la qualité
et la diversité des produits de ses étals.
- La pharmacie, ce n'est pas nous, c'est Mme Goret que je salue
également et que je remercie pour tout le dynamisme qu'elle
apporte avec son équipe, au sein de la profession médicale.
- Le village des aînés, ce n'est pas nous, c'est le groupe Cil et
maintenant Méduane Habitat. D'ailleurs, je me réjouis de voir
des bailleurs sociaux investir dans notre commune, c'est un
signe fort de notre attractivité.

- La maison médicale, ce n'est pas nous, c'est la Communauté de
communes et l'organisation réfléchie de l'accès aux soins sur
l'ensemble de notre territoire, merci Mr le President.
- Enfin le parking du collège, ce n'est pas nous non plus, mais le
Conseil Départemental et je remercie nos 2 conseillers
départementaux, Jacqueline Arcanger et Claude Tarlevé, de
leurs interventions efficaces en faveur de la modernisation de
cet élément indispensable à notre commune et toutes celles qui
sont rattachées à ce collège.
Pour ce qui est des chantiers purement Andolléens :
- La station d'épuration et la réfection des réseaux en amont a
été effectivement une réalisation communale, financée avec
l'aide de l'état et du Département à hauteur de 65%. Comme
vous le savez, dès le 1er janvier 2018, nous transférerons ce bel
outil, ainsi que son budget spécifique, à la Communauté de
communes, comme le veut désormais la loi.
- La Daumerie ; un projet communal aussi, très attendu. J'en
profite pour vous donner des nouvelles de cet équipement dont
la construction a commencé en novembre. Annoncé
opérationnel pour la rentrée 2017, la difficile étape de déconstruction
des bâtiments préfabriqués nous laisse envisager
une ouverture de ce nouvel espace après les vacances de la
toussaint.
Un mot encore sur ce sujet pour remercier les parents de leur
compréhension sur l'organisation compliquée des temps
périscolaires et de garderie pendant les travaux et leur demander
le plus grand respect des consignes de sécurité lors des
mouvements de leurs enfants : une seule entrée, une seule sortie
et l'utilisation unique du parking de la "Scierie".
2017 va donc voir l'achèvement de travaux très attendus par nos
concitoyens. Je pense en particulier au village des aînés. La
première tranche de 10 logements devrait nous être livrée pour la

rentrée de septembre et nous réfléchissons dès à présent à
l'ouverture d'une nouvelle tranche de 10 locatifs.
L'avancement des travaux de construction de la maison médicale
va bon train et le 2ème semestre 2017 pourrait voir l'installation
des premiers professionnels de santé.
A ce sujet et pour répondre à l'anxiété bien compréhensible de
bon nombre d'entre vous, sachez que nous travaillons d'arrache
pied, en parfaite collaboration entre professionnels de santé-élus,
pour accueillir de nouveaux médecins sur notre commune, et
anticiper les départs plus ou moins annoncés des professionnels en
place.
Un point sur le lotissement du Haut-Bourg pour vous dire que 13
parcelles sur 29 ont d'ores et déjà été réservées pour la
construction individuelle, un résultat qui nous conforte encore
plus dans la décision que nous avons prise de lancer sans tarder ce
nouvel équipement.
Andouillé se modernise, s'équipe pour répondre à son rôle de
bourg-centre et de second pôle structurant de notre communauté
de communes.
Sans pour autant perdre son rôle indispensable de proximité, c'est
de plus en plus à travers l'intercommunalité et l'aménagement
concerté de son territoire que seront portés nos projets.
Ainsi, par exemple, Il nous faut réfléchir ensemble à une
mutualisation nécessaire de nos services, de nos personnels ou
encore la prise en compte de nouvelles compétences, et
notamment celles voulues par la loi, telles que l'assainissement, la
gestion de l'eau ou encore la mise en place d'un plan d'urbanisme
intercommunal.
Je m'arrête là sur l'intercommunalité, pour ne pas empiéter sur
l'intervention du Président qui ne manquera pas de vous en parler
de façon plus précise, dans quelques instants.

Au niveau du fonctionnement de notre commune, avec l'arrivée
d'un nouveau directeur général des services, avec la part
grandissante de la dématérialisation, nous nous efforçons de
moderniser nos services pour mieux répondre aux attentes de nos
concitoyens.
Ainsi, vous pouviez déjà sur le portail citoyen de notre site
internet : réserver des salles, louer du matériel.
Depuis septembre vous pouvez gérer directement vos commandes
de repas au restaurant scolaire et vos prestations des services
périscolaires.
Ce dernier service vient d'être finalisé et désormais, vous êtes en
mesure d'effectuer vos règlements via votre carte bancaire et un
compte sécurisé et personnalisé.
Cette dématérialisation, ces démarches en ligne ne nous empêche
pas de toujours vous accueillir en mairie et d'être à votre écoute,
à votre disposition et notamment pour vous aider à vous
approprier ces nouvelles formes de démarches administratives.
Andouillé, une commune où il fait bon vivre !!
Un slogan qui nous va bien et qui, à chaque nouvelle arrivée ou
installation sur notre commune, me fait poser cette traditionnelle
question : qu'est ce qui vous a décidé à venir vivre à Andouillé ?
Eh bien régulièrement, je suis heureux et fier d'entendre que c'est
son dynamisme, ses équipements, son cadre de vie, sa situation en
seconde couronne lavalloise qui en font les principales réponses.
Des atouts qu'ils nous faut sans cesse fortifier, pérenniser au
rythme de nos possibilités budgétaires et nous sommes bien
conscients que beaucoup reste à faire, notamment en terme de
sécurité routière, d'aménagement urbain ou encore d'accessibilité.

Un dynamisme qui est bien sûr tout d'abord le votre :
entrepreneurs, artisans, commerçants, agriculteurs, présidents et
membres d'association, par l'amour que vous portez à votre
métier, le dévouement quotidien que vous mettez au service de
notre population à travers vos clubs, vos amicales.
Je vous souhaite à tous une belle et bonne année 2017, que
j'espère pour l'ensemble de l'activité économique plus stable et
plus visible en matière de commandes et de marchés. Avec un mot
particulier pour le monde agricole qui vit en ce moment, une
période bien difficile.
Les statistiques effrayantes sur les cessions d'activité des
exploitations agricoles, avec souvent des conséquences brutales,
dramatiques même, une situation qui se doit d'être au centre des
préoccupations de nos dirigeants de demain et de l'organisation de
la politique agricole européenne.
Un mot sur le mouvement associatif Andolléen pour le féliciter et
lui dire combien il est porteur de cette belle image de notre
commune.
Des événements phares rythment notre vie communale, les soirées
associatives, le concert de l'harmonie, les fêtes des écoles, le gala
de danse, les concours de pétanque, les rendez-vous du nouveau
comité des fêtes, le forum des associations, les puces
Andolléennes, le téléthon et le marché de Noël qui n'en finit pas
de grandir et devenir l'un des plus beaux marchés de Noël en
Mayenne.
Bravo, Mesdames et Messieurs les présidents et tous les membres
de vos associations pour ce bel engagement bénévole.
Entièrement dévoués, vous ne comptez pas vos heures, vous
sacrifiez très souvent votre temps libre pour vous mettre au
service des autres. Vous êtes les artisans du bien vivre ensemble
et du dynamisme de notre commune.

En 2017, Andouillé accueillera le 1er mai, l'organisation du brevet
départemental du randonneur. Une excellente occasion pour
découvrir ou redécouvrir nos beaux sentiers, qui je vous rappelle
sont entretenus par notre Communauté de communes.
Nous aurons besoin de bénévoles pour encadrer les 2000
marcheurs attendus. Je sais pouvoir encore compter sur votre
engagement pour participer au bon ordonnancement de cette
journée. Vous pouvez dès à présent vous inscrire près de Luc
Dalibard, adjoint en charge de cette manifestation.
Avant de laisser la parole comme d'habitude aux personnalités qui
nous font l'honneur d'être présentes parmi nous, tous les ans et
que je remercie pour leur fidélité, j'aimerais remercier l'ensemble
de l'équipe municipale qui m'entoure : mes adjoints, les
conseillers municipaux, pour leur travail assidu en commissions et
lors des séances de conseil municipal.
Souligner la solidarité et la bonne ambiance qui règne au sein de
notre conseil et qui nous permet d'avancer et faire progresser
notre commune.
Associer aussi l'ensemble des services, administratifs ou
techniques qui oeuvrent au quotidien à la bonne marche de cette
petite entreprise que constitue une commune.
Une tâche quelque fois un peu compliquée et ingrate, coincés
entre des décideurs impatients, des exigences de plus en plus
grandes de la part de nos concitoyens ou encore une complexité
croissante et normative de leur métier.
Pour conclure laisser-moi vous présenter le Conseil Municipal
d'Enfants.
Ils ont été élus par leurs pairs, en octobre dernier dans les 2
écoles élémentaires de La Marelle et du Sacré-Coeur.

Ils vont venir me rejoindre avec Nicolas, notre coordonateur
jeunesse et je vous demande de les applaudir.
Je crois qu'ils ont préparé quelques mots sur la motivation de leur
premier engagement citoyen, qui je l'espère en appellera d'autres
et pourquoi pas celui de maire, de conseiller municipal.
Un engagement exigeant, accaparant même, mais tellement
enrichissant en matière d'échanges, de lien social et de relations
humaines.
Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre présence
nombreuse ce soir.
Je vous renouvelle au nom de toute l’équipe municipale, tous mes
meilleurs voeux pour 2017.
Merci de votre attention.
Bertrand Lemaitre